L’Ennéagramme

Qu’est ce que l’Ennéagramme ?

L’Ennéagramme est un modèle, une carte de la personnalité humaine, qui détermine 9 structures psychologiques de base, les Ennéatypes. Ce système postule que chacun de nous s’est construit, dans l’enfance, autour d’une peur principale qui détermine toute notre structure psychologique : ce que nous pensons être ou devoir être, la manière dont nous nous voyons et dont nous voyons les autres, ou ce qui nous arrive, etc.

Bref, nous construisons notre représentation de nous-même et du monde en réponse à cette peur, afin de nous mettre en sécurité. Et cet édifice va donner notre « fausse » personnalité, ou dit autrement, notre Ego : un amas de croyances, de présupposés et de réactions automatiques, que nous confondrons rapidement, et à tord avec ce que nous sommes.

Au travers de la description de 9 peurs principales, l’Ennéagramme nous propose d’identifier cet ego, ainsi que la vision tronquée de la réalité qu’il nous présente. Il nous donne une méthode pour nous libérer de nos schémas de pensée, d’action, et de ressenti émotionnel, pour retrouver tout notre libre-arbitre et sortir des divers pièges de notre personnalité.

En clair, ce système ne raconte certainement pas qui nous sommes, mais plutôt la principale problématique à laquelle nous avons à faire face depuis tellement longtemps, que nous nous y sommes complètement et inconsciemment identifiés.

Pourquoi l’enseigner ?

Tout l’intérêt de l’Ennéagramme réside dans le fait qu’il traite aussi bien du quotidien de nos comportements les plus automatiques, que des qualités spirituelles que nous pouvons développer quand nous sommes en contact avec notre Essence, c’est à dire en lien avec nous même, au delà du masque que constitue notre personnalité.

Dans ce cadre, il nous permet dès le départ de pacifier nos relations au quotidien avec nos collègues, amis, familles ou enfants : nous les comprenons mieux tels qu’ils sont (plutôt que de les interpréter selon notre propre filtre), et en sortant de notre réactivité, nous avons moins besoin de leur faire subir nos propres réactions automatiques.

Ensuite, quand nous identifions notre travers principal et notre peur, nous découvrons une méthode pour les dépasser et nous en libérer, et cheminer ainsi vers notre essence en développant des capacités humaines plus élevées telles que l’empathie, l’omniscience ou encore l’amour. Nous comprenons alors mieux nos talents, notre motivation profonde, et pouvons trouver notre juste place dans ce que nous faisons.

Finalement, nous apprenons à tourner notre attention vers l’intérieur, élargissons notre conscience de nous même, et constatons que tout ce que nous pouvons regarder en nous même du point de vue d’un observateur neutre, nous pouvons nous en détacher.

Les 3 niveaux de travail de l’Ennéagramme :

  1. Le diagnostic
    • Découvrir son ennéatype, reconnaître sa personnalité, comprendre pourquoi l’enfant que l’on a été s’est protégé et construit de cette manière, progresser en matière de connaissance de soi
  2. Le lien
    • Développer une qualité de présence à soi-même et aux autres, une posture de non-jugement et accueillir l’autre tel qu’il est
  3. La croissance personnelle
    • Se libérer de ses peurs, se connecter à ses ressources et à ses talents et trouver sa juste place

Quelques idées reçues sur l’Ennéagramme

Finalement, ce n’est qu’un test de personnalité de plus…

L’Ennéagramme est un outil de cheminement vers soi et d’observation de sa personnalité. Tout l’intérêt de ce travail réside dans la capacité que chacun peut développer à se voir faire, à s’entendre penser, et à identifier ses émotions. Dans le respect de cette démarche, en aucun cas il ne sera proposé de test visant à pré-déterminer un Ennéatype.

En fait, on veut encore mettre les gens dans des cases…

Au contraire, ce système a pour vocation d’aider chacun à identifier les barreaux derrière lesquels il regarde le monde pour s’en libérer. Par ailleurs, un être humain n’est pas réductible à sa structure psychologique, et la richesse de l’Ennéagramme réside également dans le fait qu’il s’applique à des milliers de réalités différentes : chaque individu, dans son histoire et son vécu, réinvente une manière particulière d’être structuré autour de l’une des 9 peurs principales.

Quand on connait l’Ennéatype de quelqu’un, on sait qui il est !

L’Ennéagramme ne transporte aucune vérité absolue sur qui que ce soit. Il agit plutôt comme une carte pour identifier les sentiments et les perceptions auxquels nous sommes identifiés, et ne plus les confondre avec la réalité. Traiter les gens comme des caricatures de leur Ennéatype et les y réduire est la meilleure manière de nous entretenir les uns les autres dans les aspects les plus automatiques de nos personnalités et de nous empêcher d’évoluer.

Pour plus de renseignements sur l’Ennéagramme : Centre d’Étude de l’Ennéagramme

Déontologie de l’Ennéagramme

J’interviens dans le respect strict du Code d’éthique et de déontologie de l’International Enneagram Association (IEA), créé en 1994.

  • L’Ennéagramme est, avant tout, un instrument de connaissance de soi.
  • Être conscient de nos motivations et de notre comportement nous aide à ne pas retomber dans le travers principal de notre type. La transformation nécessite le courage d’agir contre la structure et les habitudes de notre personnalité.
  • Nous pouvons être une source d’information pour nous aider les uns les autres. La théorie du système est bien moins importante que de garder la communication ouverte.
  • Il est important de laisser chacun découvrir son type, à son rythme.
  • Le type ne décrit pas entièrement qui que ce soit. Chacun de nous a une histoire, des qualités qui lui sont propres.
  • L’Ennéagramme est  un outil de compassion. En comprenant les intentions et la logique des autres types, il est probable que nous serons de moins en moins tentés de les juger ou de les critiquer.
  • L’Ennéagramme est en train de se développer. Beaucoup ont contribué au système, et beaucoup y contribueront. Maintenez une atmosphère d’ouverture, citez vos sources et partagez l’information.
  • Personne ne possède l’Ennéagramme. Restreindre son expansion est contraire à son esprit de “libération de l’être”.
  • L’Ennéagramme nous encourage à marcher sur le chemin de la transformation, à devenir de vivants exemples de son pouvoir d’évolution.

Par ailleurs, je respecte également le Code d’éthique du Centre d’Étude de l’Ennéagramme (Eric Salmon – Paris) :

  • Connais toi toi-même, d’abord.
  • Cultive un regard d’ouverture envers la différence de l’autre.
  • Aide les autres à découvrir leur type. Ne va pas leur dire ce qu’ils sont.
  • Cherche en toi la clé, quand un certain type provoque en toi une réaction négative.
  • Ne stéréotype pas. Ne pas croire que certains types sont faits pour certains emplois.
  • Traite l’Ennéagramme avec respect. Il donne de puissantes vérités sur la nature humaine.
  • Garde à l’esprit que le meilleur usage de ce système consiste à se libérer des limites de sa personnalité, pour s’offrir une gamme de comportements plus large.